Informations – Frelon asiatique

Chères apicultrices, chers apiculteurs,

En tant que personne de contact pour le frelon asiatique, je vous fait suivre ci-dessous, le courriel de Anja Ebener, directrice d’apiservice.

Avec mes meilleures salutations.

Clyde Francey (webmaster)

« Le frelon asiatique est arrivé en Suisse et commence à se propager dans notre pays. A Genève, deux nids ont déjà été éliminés. Il ne peut être exclu qu’il y en ait d’autres. Au Jura également (Le Noirmont), le ravageur a été vu et un nid a été localisé. En plus, un exemplaire du frelon a été découvert la semaine passée au Tessin (Ludiano en Vallée de Blenio). La recherche d’autres spécimens vient de commencer.

En revanche, à Mont-sur-Rolle dans le canton de Vaud, où un petit nid a été trouvé en décembre 2019, aucun autre frelon asiatique n’a été découvert à ce jour.

La mesure de lutte la plus efficace contre le frelon asiatique est l’élimination des nids. La mise en place de pièges n’est pas recommandée (trop peu efficaces et non sélectifs). La responsabilité pour la mise en pratique de la lutte incombe aux autorités cantonales. Pour la recherche des nids, elles dépendent de la collaboration des apiculteurs disposant de bonnes connaissances des lieux.

Les mesures suivantes permettent aux apiculteurs/-trices de protéger au mieux les abeilles du frelon asiatique :

–   Avoir des colonies fortes. Celles-ci peuvent supporter la perte d’abeilles causée par le frelon asiatique. Une évaluation et sélection cohérente implique la réunion de petites colonies saines (moins de 5 cadres occupés) et l’élimination de colonies faibles (aide-mémoire 4.7. Evaluation et sélection de colonies).

–   Garder les yeux ouverts et signaler immédiatement au SSA (photo à info@apiservice.ch) des insectes suspects, afin que l’élimination des nids puisse se faire le plus rapidement possible (aide-mémoire 2.7. Frelon asiatique Vespa velutina).

–   Protéger les trous de vol par une grille (instruction selon aide-mémoire 2.7.1.). Il est dès lors plus difficile pour les frelons asiatiques d’attraper des abeilles sur la planche d’envol ou même de pénétrer dans la ruche. En outre, les abeilles sont moins stressées si elles disposent d’un lieu de décollage ou d’atterrissage sûr. Selon une étude française de 2019, la probabilité de survie de colonies fortement attaquées augmente de 50% grâce à un trou de vol protégé par une grille.

–   Assurer le flux de nourriture. Il est important que les abeilles disposent en tout temps de suffisamment de nourriture. En cas d’attaque massive, elles peuvent ainsi se retirer dans leurs ruches sans risquer la famine.

Nous nous tenons volontiers à votre disposition pour toute question.

Meilleures salutations et bonne soirée. »

Anja Ebener

directrice d’apiservice

Schwarzenburgstrasse 161, 3003 Berne

058 463 82 13

079 940 21 39

anja.ebener@apiservice.ch 

www.abeilles.ch/apiservice